INFERNO • Dan Brown

août 27, 2014

Auteur : Dan Brown
Titre Original : Inferno
Pages : 564
Editions : JC Lattès / Livres de Poche
Sortie VF : Mai 2013
 Les endroits les plus sombres de l'enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres en temps de crise morale.

Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon va s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé créé par un éminent scientifique - un génie qui a voué sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour l'une des œuvres de Dante Alighieri : le grand poème épique Inferno. Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna remontent le temps à travers un dédale de lieux mythiques, explorant passages dérobés et secrets anciens, pour retrouver l'ultime création du scientifique - véritable bombe à retardement - dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.  


 Dans les ténèbres qui gagnaient le ciel, il sut qu'il allait bientôt revoir les étoiles. 


En tant que fidèle admiratrice de Dan Brown et des aventures de Robert Langdon, je me devais de lire Inferno. Pour la petite anecdote : au départ, je voulais attendre qu'il sorte chez livre de poche, mais après quelques mois d'attente j'ai craqué et je l'ai pris en grand forma chez JC Lattès (avec la belle couverture), pour qu'au final, deux mois plus tard Livre de Poche le sorte enfin... Bref, dans tout les cas, ça valait le coup !

Inferno correspond au quatrième volet du personnage Robert Langdon, célèbre prof de symbologie à Harvard. Et comme à chaque fois, ce cher Robert se trouve toujours une alliée féminine que je me plais à appeler  non pas la "James Bond Girl", mais la "Langdon Girl". Ici, Sienna. 

Encore une fois, Dan Brown nous met entre les mains un livre chargé en références culturelles aussi intéressante les unes que les autres. Dans ce tome si, ce n'est pas avec des indices liés à la bible, aux templiers ou encore aux les francs maçons que Langdon va avancer, mais avec la première partie du poème la "Divine Comédie" de Dante Alighieri : L'Enfer, ou Inferno. Une partie de l'action ce passe donc à Florence, une ville chargée d'histoire que, bien sur, Dan Brown se fait un plaisir d'exploiter.

Contrairement aux autres volumes, ici Langdon est plus dérouté et n'a aucune idée de ce qu'il cherche, ni pourquoi, ni le but. Le fait qu'il se réveil avec une perte de mémoire nous permet de vraiment avancer et découvrir en même temps que lui, sans pour autant comprendre ce qu'il se passe et pourquoi il est impliqué dans cette histoire. Jusqu'au bout Dan Brown arrive à garder un certain coup de théâtre. Par moment on pense savoir, comprendre, mais à chaque fois, quelques pages ou chapitre plus tard, il nous fait repartir dans des incertitude qui nous empêche de lâcher le livre. 

Encore une fois, il y aura toujours le traitre parmi les personnages, celui qui nous flanque une belle claque dans la face à un moment donné, nous piégeant comme des bleus. Je dirai que Inferno est même meilleur que les trois précédent en terme de 'coup de théâtre'. Pour la plupart, on ne les voit pas arriver. Il faut avouer que c'est compliquer d'en parler sans trop donner d'indices qui risque de spoiler.

Même si la situation est compliquer, Langdon arrive quand même, comme à chaque fois, à remonter au coupable, et ses méthodes pour y arriver sont toujours aussi impressionnantes. C'est dans ces moments de réflexions du personnage que l'on peut voir le génie de Dan Brown. Le fait qu'il soit des plus cultivé n'y est pas pour rien, mais voir la façon dont il arrive à se servir d'un Botticelli ou d'autre oeuvres pour y mettre des indices ou trouver des combinaisons de chiffres ou autre qui mènent à d'autre oeuvre, c'est du Génie. Et c'est d'ailleurs une des choses que je préfère dans ses livres. 

Dans Inferno, je trouve que le problème que soulève le "méchant" est un problème 'd'actualité'. Après avoir lu le livre, je sais que les motivations du "méchant" m'ont beaucoup travaillées, et j'ai même fini par être en empathie avec lui, parce que la chose qu'il veut régler pose en effet un problème imminent pour le futur. D'ailleurs, la fin est une des choses que j'ai le plus apprécier dans ce livre, parce que, quand on a lu les précédent tome avec Robert Langdon et qu'on connait leur fin, on ne s'y attend pas.

Infero est un livre qui m'a captivée jusqu'à la toute dernière page. Des quatre retraçant les aventures de Robert Langdon, je dirai que c'est le meilleur. Donc un conseil, lisez-le. Mais si Ange & Démon, le Symbole Perdu ou Da Vinci Code vous intéressent aussi, c'est mieux de les lires avant Inferno. Comme ça, pas de risque d'être déçu par les autres, et on garde le meilleur pour la fin !


COUP DE COEUR
 Quand il n'y avait plus d'espérance, les humains devenaient des animaux. 
  
Je tiens à dire un merci à Pauline (si tu passe par là :) ) de Je lis don je suis, après avoir lu ton article sur Da Vinci Code, ça m'a reboustée pour continuer le mien sur Inferno ♥

Vous aimerez peut-être...

5 commentaires

  1. En effet je passe par là ! :D Je suis super contente que tu aies fait cet article ^^ Dire que j'ai failli m'acheter Inferno l'autre jour ! J'aurais du ^^ Mais avec un peu de chance, il sera à la bibli ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant tu sais que dès que tu le peux, tu il faut que tu lise ce livre :D J'ai hâte de voir ta chronique pour voir ce que tu en pense ! :)

      Supprimer
  2. Il faut absolument que je me mette à lire du Dan Brown et ce livre-ci me tente énormément *_*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux y aller les yeux fermer ! :D Mais comme je l'ai conseillé, lis peut-être les autres avec Langdon avant pour être certaine de plus les apprécier, mais Inferno est vraiment le meilleur, juste devant Da Vinci Code selon moi :)

      Supprimer
  3. J'ai déjà lu Da Vinci Code que j'ai beaucoup apprécié alors je pense que je vais me laisser tenter par celui-ci !

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! ♥

Popular Posts

CHALLENGES

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Victoria has read 5 books toward her goal of 60 books.
hide