PRINCESSE SARA - #1 POUR UNE MINE DE DIAMANTS • Audrey Alwett

août 22, 2014

Edition : Soleil -  Blackberry
Scénario : Audrey Alwett
Dessins : Nora Moretti
Couleurs : Claudia Boccato
Pages : 48

#1 POUR UNE MINE DE DIAMANTS

 Sara a toujours vécu aux Indes, quand son père, le capitaine Crewe, l'emmène parfaire son éducation dans un pensionnat de jeunes filles à Londres. Les amitiés se révèlent avec Ermengarde et la petite Lottie, et les inimitiés avec cette peste de Lavinia et surtout la directrice pète-sec : Miss Minchin Néanmoins, grâce à sa richesse et son talent dans tous les domaines Sara devient vite la star du pensionnat, d'autant que son père lui envoie des lettres surprenantes : il investirait dans des mines de diamants... Miss Minchin rivalise d'imagination pour flatter et gâter son élève, jusqu'au jour où deux avoués se présentent au pensionnat. Le capitaine Crewe est mort ruiné, laissant sa fille sans le sou. 





Au départ, la première chose qui m'a tapée dans l'oeil avec cette bande dessinée, c'est le dessin et les couleurs. Je trouve tout est bien travaillé et dessiné, ce qui est un point important dans une BD. La deuxième chose qui m'a fait devenir accroc à cette BD, c'est tout simplement le fait qu'elle soit un adapté du roman "A Little Princess" de Frances Hudgson Burnett, un livre que j'adore.

Dans ce premier tome, on retrouve les personnages de Frances H. Burnett et on est totalement plongé dans l'ambiance 'Princesse Sara'. Toutefois, Alwett, Moretti et Boccato ont ajoutées leur touche en ajoutant des automates plutôt futuristes, je dirais, à l'histoire. Sans parler de la garde robe de Sara. Si on suit un peu le blog d'Audrey Alwett, on peut voir que les robes de Sara, et même celles des autres personnages sont étudiées et recherchées. Et ça se ressent d'ailleurs, parce que le résultat est bien là et nous permet d'encore plus apprécier les dessins.

Cet apport de modernité a pu en braquer certains, mais personnellement, j'adore les automates Crewe ! Et encore une fois, le dessin n'y est pas pour rien. Tout est tellement agréable à regarder qu'on ne lit pas simplement les bulles en survolant vite fait les images. Non, on prend le temps de tout regarder en détail. Pour en revenir aux automates, ils sont un lien entre Sara et son père. C'est leur entreprise familiale, et elle va jouer un rôle important plus tard dans l'histoire (au deuxième cycle). 

Le personnage de Sara Crewe est dès le début très attachant. On voit une petite fille qui pourrait apparaitre comme une gamine pourrie gâtée, mais c'est juste une enfant qui ne demande qu'à être avec son père pour être heureuse. Mais hélas, on sait comment ça se fini. Tout le coté doux et humble de la petite Sara est ici bien illustré, tout comme son côté assez mature pour son âge. 

J'adore la représentation faite ici de Miss Minchin, je trouve que ça colle parfaitement au personnage insupportable qu'elle est, de même pour Lavinia, l'ancienne 'reine' de l'internat pour jeune fille. Ce premier tome nous permet de prendre nos marques ainsi que de nous familiariser avec la plupart des personnages de ce premier cycle de "Princesse Sara".

En effet, la bande dessiné suis le livre jusqu'au tome 4. Ces quatre premiers tomes formes le premier cycle, et le second sera des tomes 5 à 8 (si je ne me trompe pas). 

Bref, c'est une bande dessinée à se procurer absolument pour passer un bon moment. À lire, relire et re relire !! 

LE TOME 6 • LE RETOUR DE LAVINIA • EST PRÉVU POUR LE 10 SEPTEMBRE 2014


COUP DE COEUR
TOME 2 - TOME 3 - TOME 4 - TOME 5 - TOME 6

Vous aimerez peut-être...

1 commentaires

  1. Un premier volume qui m'a énormément plu. Même si je me demande bien ou va nous mener cette histoire d'automates...

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! ♥

Popular Posts

CHALLENGES

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Victoria has read 5 books toward her goal of 60 books.
hide