NANA (intégral) • Ai Yazawa

décembre 09, 2014


Mangaka : Ai Yazawa
Nombre de volumes VF : 21
Nombre de volumes VO : 22
Statut : En pause
Licencié en animé par Kazé
↪ 47 épisodes
Dans le Japon contemporain, deux jeunes femmes se rencontrent dans le train les conduisant à Tokyo. L'une va rejoindre son petit ami, l'autre veut devenir chanteuse professionnelle, mais quelque part, elle est également à la poursuite de son petit ami parti pour faire carrière dans la musique deux ans plus tôt. Leur destination n'est pas leur seul point commun, ce qu'elles découvrent en discutant de tout et de rien pendant un arrêt inopiné du train (bloqué par la neige). Elles ont le même âge (20 ans), mais aussi le même prénom : Nana. Elles se séparent finalement à la descente du train sans s'échanger leurs coordonnées… pour se retrouver par hasard, alors qu'elles cherchent toutes les deux un appartement. Trouvant avantageux de partager les frais de loyer, elles décident d'en louer un ensemble, l'appartement 707 (c'est une autre coïncidence, car leur prénom, Nana, signifie aussi le chiffre 7). Aussi différentes d'apparence que de caractère, Nana Ōsaki et Nana Komatsu se complètent pourtant, se soutenant mutuellement à travers les différentes épreuves qu'elles vont vivre.

Ça fait quelque temps que j'hésitais à faire un article sur ce manga, mais là je craque, il fallait que j'en fasse un ! 

Je n'ai pas touché à un manga depuis un long moment, mais s'il y en a bien un que je ne me lasse absolument jamais de lire, lire et re lire, c'est bien 'Nana'. Pour celle qui lisent déjà des mangas, vous avez surement dû croiser ce manga. Donc si vous ne vous êtes pas encore laissez tenter, c'est le moment ! 'Nana' est vraiment une perle, que ce soit au niveau de l'histoire, des personnages ou bien même du dessin !

Ai Yazawa nous plonge dans un univers musical punk/rock influencé par le groupe britannique Sex Pistols. Il y a aussi une touche de mode avec des créations de Vivienne Westwood très présentes dans la garde robe des personnages. Au-delà des nombreuses références à la mode et à la musique, 'Nana' est aussi, et surtout, une histoire d'amitié, de rivalité, d'amour, d'évolution et de vie. L'histoire montre comment une rencontre peut changer des vies du tout au tout (ici, la vie des deux Nana et de leur entourage). Ai Yazawa nous offre là des personnages plus attachant les uns que les autres et une histoire qui peut paraitre assez banale, mais plus qu'addictive. On peut tout de suite s'identifier à un  des personnages.

À chaque début et fin  de chapitre, on a droit à une narration d'une des deux Nana sur les évènements qui se sont produit. On comprend que quelque chose de grave c'est produit entre le moment où on en est de l'histoire et le moment où elles font un commentaire narratif. 

À vrai dire, 'Nana' est un manga qui m'a fait autant rire que pleurer. Rien est tout rose, il y a des hauts et des bas. La mangaka nous montre bien que la vie n'est qu'une montagne russe. Ce n'est pas parce que tout va bien que rien de mal ne peut arriver et inversement. 

En bref, ce manga est juste bien chargé en émotions en tout genre, c'est une des choses qui fait que j'aime autant le lire encore et encore. 

S'il y a bien autre chose que j'ai trouvé des plus appréciable dans ce manga, c'est le dessin. Je l'ai trouvé simple, mais à la fois travaillé. Ai Yazawa a un style bien à elle qui se reconnait bien. Les personnages ont toujours des vêtements différents, des coiffures différentes. C'est un détail qui a quand même son importance. (Je dois quand même avouer que je préfère le look rock de Nana Osaki au look girly de Nana Komatsu). Elle a aussi la particularité de faire des personnages vraiment humains. Jamais too much ou trop irréel. 

J'ai aussi beaucoup apprécié le côté "le monde est petit" de l'histoire. Les groupes rivaux Trapnest et Blast sont bien plus liés qu'on ne le pense. En fin de compte, peut-être que tôt ou tard, ils auraient dans tous les cas été amenés à ce croiser, ou peut être pas. Peut être que tout aurait fini autrement. Peut être que leurs vies auraient été moins compliquées. Tout n'est qu'un grand peut-être en fin de compte. 

Bon, il faut avouer que s'il y a bien une chose de vraiment frustrante ici, c'est que le manga est en pause depuis quelques années… Et en plus Ai Yazawa nous laisse dans un moment vraiment… OMFG ! Mais 'Nana' vaut quand même largement le coup d'être lut encore, encore, encore et encore. Donc, si vous voulez tester un manga, foncez juste sur celui-là !

Aussi, en lisant 'Indécise' de S.C. Stephens, j'ai eut souvent l'impression de retrouver un peu l'atmosphère de 'Nana', donc si vous préférez un livre avec le même genre d'univers, direction la saga Thoughtless ! 


COUP DE COEUR

Vous aimerez peut-être...

3 commentaires

  1. J'avoue que je ne suis pas du tout manga alors même si ta chronique me donne assez envie de tenter, je ne sais pas si je le ferai. :3

    RépondreSupprimer
  2. Pour quelle date on fixe notre avis sur 'Will & Will' ? :)

    >> Décide, je te suis :D

    RépondreSupprimer
  3. Pour 'Will & Will', on peut faire notre avis demain ou lundi (après j'ai mes partielles qui reprennent, j'aurai moins de temps) :)

    >> Parfait ! Pour moi ce serait plutôt lundi je pense, demain j'ai une journée très chargée! (Bonne chance pour tes partielles!)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! ♥

Popular Posts

CHALLENGES

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Victoria has read 5 books toward her goal of 60 books.
hide